1

Qu’est-ce que la pêche au gros ? Comment pêcher au gros ?

pêche au gros thon rouge


Pour les plus novice d’entre vous, la pêche au gros est typiquement la technique que l’on utilise pour débusquer les poissons les plus puissants et les plus imposants en taille et en poids que l’on peut trouver en mer. 

Elle peut se réaliser avec plusieurs techniques, l’objectif étant de viser les poissons-trophée. Nous allons voir que certaines ont largement fait leurs preuves. On vous présentera notamment la classique pêche à la traîne, mais aussi celle aux leurres ou encore des pêches aux appâts de plus en plus populaires. 

Nous profiterons en détaillant une partie de ses techniques, à vous donner les grandes caractéristiques que vous devrez choisir pour avoir le matériel adéquat. 

La pêche à la traine

Même si de prime abord cette technique peut sembler être facile à mettre en place, elle est bien au contraire particulièrement difficile. Il faudra une solide expérience aux pêcheurs pour pouvoir avoir de la réussite et pouvoir prodiguer des bons conseils.

Dans un premier temps il faudra que vous ayez un bateau adapté à cette pêche. Ce n’est en effet pas pareil de pêcher le bar en lancer ramener que de rechercher les thons avec des Poppers qui dépassent les 100 g. Si vous vous intéressez de près à la pêche de ce poisson, notre article Où pêcher le thon ? Comment pêcher le thon ? devrait fortement vous plaire. Nous rechercherons donc plus la deuxième configuration pour parler de pêche au gros dans les eaux de mer.

Il faudra ainsi que vous ayez une motorisation bien entendue fiable pour votre sécurité, mais également une capacité de réservoir de carburant assez importante pour pouvoir vous permettre de traîner une bonne partie de la journée. Pour les secteurs les plus lointains, il faudra opter pour un déplacement rapide afin d’atteindre les zones à pêcher et profiter au maximum de votre sortie.

Le concept est de trouver les zones de tenue de poisson et de pouvoir leur proposer un leurre qui viendra les faire attaquer. Le principal objectif est de simuler une petite proie qui s’enfuit que ces grands pélagiques aiment poursuivre. La vitesse à laquelle vous ferez évoluer l’ensemble aura une importance capitale. Trop vite ou trop lentement ne vous apportera que peu ou pas de résultats et suivant les secteurs, la saison, cela varie tout le temps.

L’observation est clairement l’une des méthodes les plus efficaces. Il existera également des outils électroniques qui peuvent vous permettre de répertorier les chasses de mouettes, indiquant souvent une activité très intéressante pour votre pêche. Ces investissements peuvent se révéler assez importants, mais vous feront gagner un temps précieux pour vous concentrer sur la technique et sur le plaisir d’une journée pêche avant de rentrer au port.

Niveau matériel vous ne pourrez pas utiliser n’importe quelle canne ou n’importe quel moulinet pour tenter d’affronter ces grands poissons. Il vous faudra opter pour des achats en cohérence la plus totale avec la puissance des touches et des combats. 

Que cela soit pour une pratique dans l’océan Atlantique ou en Méditerranée, il ne faudra pas hésiter à s’équiper correctement. Les cannes seront ainsi relativement courtes offrant plus de résistance et n’ayant pas besoin de réaliser des lancers. Les moulinets seront quant à eux principalement les profils ronds, offrant une très grande puissance ce frein, mais aussi une récupération adaptée à ces espèces de poissons et une très grande capacité de corps de ligne. 

La pêche sportive aux leurres, un monde unique

pêche au gros avec leurre

C’est finalement une technique qui est assez récente dans la pêche, notre Top 10 : Leurres pour La Pêche au gros vous apportera de nombreuses informations intéressantes. Autrefois utilisée pour nourrir une partie de la population, la pêche peut aujourd’hui se présenter uniquement comme un loisir sans forcément prélever la ressource. C’est d’ailleurs dans l’air du temps avec une volonté des états de préserver les espèces les plus fragiles comme le thon par exemple en France, comme cela existe pour le brochet ou la truite en eau douce.

Le leurre possède ce petit plus qui permet de facilement gracier le poisson. Cela assure de toujours rester dans la règlementation et de pouvoir participer activement au bien-être de nos océans. Et de plus, cette technique peut se pratiquer un petit peu partout autour du globe pour cibler des poissons carnassiers particulièrement variés.

Le principe est assez simple, il consistera à lancer à un leurre à bonne distance et le ramener afin d’imiter de la meilleure des façons un petit poisson. Le carnassier sera donc intéressé par ce poisson facile à chasser pour s’alimenter.  

Suivant les secteurs de pêche et les poissons, vous vous orientez vers des modèles de leurres totalement différents. Entre les poppers, les sliders, les jigs, les jerkminnow et bien d’autres noms techniques, vous n’aurez que l’embarras du choix pour tenter de répondre au mieux aux habitudes des poissons visés.

Le choix du matériel sera un peu complexe. En effet en fonction du lieu où vous allez pêcher et des leurres que vous allez utiliser, cela pourra varier beaucoup. Il ne sera pas rare de devoir investir dans des combos ou au moins des cannes avec des actions et des puissances différentes. Cela pourra être également des soucis d’encombrement si vous décidez de partir dans des iles à la pêche comme la Réunion ou Madacasgar.

Mais si vous n’avez aucune connaissance dans le domaine, nous vous conseillons de nous écrire ou de nous appeler afin de nous indiquer votre besoin. Nous nous ferons un plaisir de récupérer les informations que vous nous donnerez afin de vous orienter du mieux possible pour faire en sorte que votre journée ou vos journées de pêche soient une réussite.

La technique de pêche aux appâts

peche au gros aux appâts

C’est peut-être la plus facile à mettre en œuvre, car elle joue sur l’instinct du poisson. Un appât est une proie facile que les poissons ne manqueront pas de prendre afin de s’alimenter. La grande majorité des carnassiers sont opportunistes, préférant dépenser moins d’énergie pour trouver de la nourriture. 

Un peu comme en eau douce, cette pêche avec des produits carnés cible généralement les sujets les plus gros. Ces derniers auront tendance à être plus méfiants, s’approcher moins de la surface aux les leurres ou le trainard ont tendance à évoluer.

En pouvant atteindre des profondeurs importantes, vous ciblez ainsi des sujets différents, un peu comme en jigging. Vous pourrez également offrir des appâts plus imposants, capable de sélectionner les poissons qui peuvent s’y attaquer. 

D’autres techniques existent pour augmenter vos chances de prises. On pense notamment au broumé qui demande un peu s’apprentissage, mis qui se révèle rudement efficace quand on sait comment positionner ses appâts et le secteur de passage des poissons.

Vous l’aurez compris, les possibilités sont multiples quand on recherche les gros poissons. Si l’on doit souvent posséder un bateau pour accéder aux zones de tenue de ces espèces, il est surtout important d’être équipé d’un matériel adéquat et assez résistant pour affronter des géants des mers et des océans, aussi bien en Normandie, en méditerranée que lors de destinations exotiques.