Pêche en mer

La pêche en mer est un sujet relativement vaste. En effet, il existe tellement d’espèces de poissons, de coquillages ou encore de crustacés qu’il serait presque nécessaire d’écrire un livre de plusieurs centaines de pages pour aborder toutes les techniques. Rien que la traque de certains poissons comme le bar, le loup ou encore le thon possède une littérature à elle toute seule. Et cela n’est que la partie visible de l’iceberg. Au Japon, vous seriez bluffé par la présence de véritables encyclopédies sur la pêche des céphalopodes et tout particulièrement celle des calamars.

Nous allons donc nous concentrer ici à des conseils sur du matériel de pêche en fonction à cette pratique. Des cannes à pêche qui pourront convenir aussi bien à des pêches locales depuis le bord, et d’autres modèles capables de mettre à mal un espadon de l’autre côté du globe. Une ligne ou des montages offrant des niveaux de technicité très haut gamme assurant des combats maitrisés même dans des situations très difficiles. Ou encore un moulinet au bâti très solide, quasiment étanche ne laissant aucune porte d’entrée à la corrosion et aux divers éléments extérieurs.

Tous ces éléments auront besoin d’avoir subi une batterie de tests pour pouvoir affronter les conditions parfois éprouvantes de la mer. L’eau salée a tendance à ne pas faire bon ménage avec des engrenages ainsi que toutes les pièces métalliques comme les hameçons.

Voici donc quelques conseils de choix de la part de pêcheurs pour les grandes techniques de pêche des carnassiers marins.

La pêche en Surfcasting

C’est surement une des pêche les plus populaires de nos jours. C’est une pêche d’attente et les principales recherches visées dans nos eaux sont le bar, la dorade ou encore le maigre et les raies. La pêche en surfcasting est visible par tous car elle se pratique depuis le bord de la plage, de jour comme de nuit. De plus, elle a la chance de pouvoir être pratiquée toute l’année, sans qu’il y ait une saison plus propice que l’autre pour enregistrer de belles prises. Le principe est de lancer un ou des appâts dans des zones bien particulière où votre proie se situe et où il passe. 

La pêche en Surfcasting nécessite l’emploi d’une canne à pêche spécifique. Elle devra le plus souvent être longue pour atteindre des grandes distances de lancer. Elle devrait aussi être capable de propulser des poids pouvant dépasser les 100g, et cela de manière assez violente pour toujours déposer votre montage au plus loin. Vous utiliserez des esches comme des calamars, des vers, des sardines ou encore des coquillages.

Il sera enfin important d’être parfaitement équipé tant au niveau vestimentaire que d’accessoires. Des piques ou des trépieds sont presque essentiels pour un bon confort de pêche ainsi que des hameçons de grandes qualités. Pensez bien à vous couvrir de manière correcte et prévoir les aléas du changement de temps, pluie, vent et froid compris. Ce style de pêche peut devenir très exigeant physiquement et rapidement.

La pratique du Rockfishing

Moderne, cool et visuelle, la technique du rockfishing a le vent en poupe avec les jeunes générations de pêcheurs. Ces derniers se sont réapproprié les ports pour aller gratter les fonds à la recherche de poissons. Généralement cette pratique se réalise avec des petits leurres pour dénicher un poisson de roche mais peut se révéler très efficace sur les pêches de bars.

 Là aussi, cet usage demande du matériel spécifique afin de réaliser au mieux les animations recherchés et être particulièrement efficace. La canne à pêche sera de manière générale assez longue si vous avez besoin d’atteindre de bonne distance et plus courte pour des pêches sur ponton, sur des ponts ou sur les embarcations amarrées. L’action ne sera généralement pas trop rapide afin d’ouvrir tout de même une certaine polyvalence à l’ensemble.

Vous pourrez ainsi faire varier les leurres que vous utiliserez avec. On pensera notamment à l’utilisation de leurres souples, avec des formes et des actions assez différentes. On s’appliquera à tenter de reproduire une petite proie entrain de nager ou de s’alimenter sur le fond. Un autre leurre indispensable est le jig, ou plutôt le micro jig de quelques grammes. Brillant et facile à animer, il sera un partenaire de jeu infatigable qui vous fera prendre beaucoup de touches et cela dès vos premiers coups de lancer.

La pratique jigging de la pêche en mer

Ultra efficace et facile à apprendre, la pratique du jigging se veut à la portée de tout le monde, tant au niveau de prix du matériel qu’au niveau de la réalisation de la technique. Elle consistera à descendre dans plusieurs mètres d’eau, en fonction des postes, des jigs métalliques plus ou moins lourds. L’objectif est de faire monter et descendre de leurre de manière plus ou moins ordonnée. Cela aura tendance à imiter une proie soit en fuite, soit entrain de venir mourir sur le fond.

Vous pourrez vous équiper aussi bien d’ensemble casting que d’ensemble spinning. L’important dans cette technique consistera à posséder un combo en parfaite adéquation avec les poids de leurres que vous allez utiliser. Il peut être très intéressant de s’équiper d’une tresse jigging qui change de couleur à distance régulière.

Cela peut être d’une grande aide pour trouver un rythme d’animation et savoir où vous êtes par rapport au fond. Le moulinet devra faire partie de la gamme des très résistants pour pouvoir répéter ces animations lourdes. Vous pourrez cibler aussi bien le loup, que la bonite ou encore le maquereau.

La Pêche en mer en bateau.

Ce mode de pêche regroupe de nombreuses techniques que l’on peut pratiquer depuis une embarcation. La pêche en mer en bateau peut se tourner vers différentes espèces, et généralement on recherche un large panel, avec des appâts, des vifs, des leurres mais aussi des amorçages bien particulier. On parlera de pêche à soutenir, de pêche à la traine ou encore de pêche au broumé.

Comme la grande majorité des pratiques marines, vous pourrez choisir indifféremment votre saison et être capable de prendre un poisson sous tous les temps, aussi bien du froid, que du chaud, de la pluie, du grand soleil ou du vent.

Votre matériel sera ainsi dépendant de la technique employée. Mais certaines grandes pistes ressortent. On aura généralement des cannes assez courtes. Elles sont plus faciles à manier depuis une embarcation, et surtout plus légère. N’ayant pas le besoin de lancer loin, on choisira plutôt le confort. Le bateau lui pourra toujours se rapprocher du poste visé.

Quasi tout ce que vous croiserez dans l’eau peut être visé par ce mode de pêche, allant de la pêche des céphalopodes à celui du requin en passant par celle du maquereau. 

La pêche au gros

Là aussi, nous abordons un sujet qui est un peu généraliste. La pêche au gros regroupe plusieurs techniques dont une qui lui est souvent assimilée, la pêche à la traine. Elle consiste à mettre un leurre dans l’eau et se servir d’une embarcation pour lui donner son action de nage. Il faudra alors toujours avancer pour que l’action de pêche se réalise.

Un choix de matériel et d'hameçon adéquats sera là aussi important.  La ligne ou les montages seront différents si l’on pratique dans nos eaux ou à des milliers de kilomètres de là. Les principaux trophées visés seront le thon ou la bonite, les espadons, les voiliers, les barracudas ou encore des dorades coryphènes.

Catégories

  • Surfcasting
  • Rockfishing
  • Jigging
  • Bateau
  • Pêche au gros
  • Eging

Filtrer par

Marque
(aucun filtre)

1022 produits

Trier par :