Quel permis faut-il pour pêcher en mer ?

permis pêche bateau

C’est une question que l’on retrouve souvent. En effet, il est légitime de se demander s’il est nécessaire de posséder un titre quelconque pour pouvoir pratiquer la pêche en mer. Cela est le cas en eau douce, mais aussi pour bien d’autres activités comme la chasse ou la navigation.

Mais pour répondre rapidement à la question, la pratique de la pêche en bord de mer ne nécessite pas l’achat d’une carte de pêche. Toute personne pouvant accéder à une zone autorisée peut pratiquer son loisir pêche sans avoir besoin d’acheter une carte.

Cela ne vous exemptera d’acquérir une connaissance indispensable à la pratique dans les zones maritimes. Les espèces de poissons sont diverses ainsi que les crustacés et la réglementation en vigueur sont absolument à respecter. Cela permettra de conserver un cheptel piscicole conséquent et compter sur un renouvellement perpétuel des espèces aussi bien à l’océan qu’en mer Méditerranée.

Le permis de pêche en mer 

Nous avons répondu en introduction. La pratique de la pêche de loisir ne demande pas l’obtention et l’achat d’une carte. C’est un choix des autorités qui existe depuis de nombreuses années et qui n’est pas pour le moment amené à changer.

Vous ne trouverez pas d’organisation avec des fédérations départementales ou nationale pour redistribuer l’argent des pêcheurs. Cela s’explique par l’immensité des secteurs de pêche qui empêche de pouvoir faire une gestion raisonnée, notamment avec le partage de la ressource avec des pêcheurs pro.

Attention toutefois, une espèce de poisson demande une autorisation un peu particulière qu’il ne faudra absolument pas oublier de demander pour ne pas se retrouver puni par la loi. Il est question du thon rouge, qui bénéficie d’une protection spécifique pour tenter de retrouver des populations qui étaient en perte de vitesse ces dernières années.

Il vous faudra donc faire une demande en ligne auprès de la DDTM afin d’obtenir ou via un cerfa afin de vous mettre en règle pour vos futures pratiques. Le makaire bleu et le makaire blanc, moins connu et moins pêché, sont dans les mêmes conditions de déclaration et d’enregistrement.

La règlementation

Pêcher en mer ne demande certes pas de besoin de permis ou de carte, mais cela ne vous dédouanera pas de connaître la réglementation sur le bout des doigts. En effet, à fin d’éviter les abus et surtout protéger les différentes espèces, des tailles ou techniques sont à respecter pour tous les pêcheurs.

Pour la pêche à pied

C’est sûrement la technique la plus pratiquée. Elle est accessible à tout le monde depuis le bord et demande un outillage assez simple et facilement accessible. Vous pratiquerez régulièrement sur l’estran pour ramasser des crustacés et parfois quelques petits poissons. Mais ce milieu est fragile et vous impose une réglementation très stricte. 

La taille et le poids sont l’un des premiers aspects à respecter. Ils doivent répondre à des mesures bien spécifiques en fonction de l’espèce. Voici comment réaliser les mesures pour être totalement à l’abri de faire une erreur.

Chaque espèce de cette catégorie présente une taille ou un poids à respecter. Voici les mesures que vous devez respecter afin de vous permettre de consommer de manière responsable, tant pour la survie de l’espèce que pour éviter les amendes.

  • Araignée de mer : taille de 12cm minimale
  • Etrille : 6,5cm
  • Homard : 8,7 ou 9cm suivant les régions 
  • Langouste : 11cm
  • Lagoustine : 9cm
  • Tourteau : Taille de 13 à 15cm suivant les zones
  • Bullot : 4,5cm
  • Couteaux : 10cm
  • Huitre creuse : 5cm
  • Poulpe : 750g

Vous retrouverez facilement l’ensemble de ces informations en vous rendant sur , qui publie les différents changements de taille. La réglementation sera toujours plus complète et précise.

La pêche depuis une embarcation

Là aussi les techniques de capture de poisson sont nombreuses. Suivant la carte de France, la règlementation et les autorisations ne sont pas identiques, offrant des besoins de se renseigner régulièrement sur l’évolution des règles. Il est vivement conseillé de vous munir d’un mètre ou d’une règle de mesure pour vous permettre de ne pas faire d’erreur dans la conservation de vos prises.

Il faudra dans un premier temps et pour la majeure partie des cas posséder un permis de navigation en règle. Il vous permettra de vous déplacer en toute sécurité en connaissant les différentes règles à appliquer face à la signalisation et à un autre bateau.

Niveau taille et poids, on doit là aussi respecter les règles de capture. Elles sont identiques que pour les mollusques et coquillages que nous avons précédemment, mais il faudra rajouter les poissons qui peuvent être capturés plus régulièrement par les pêcheurs. Voici les principales espèces que vous retrouverez : 

  • Aloses : 30cm
  • Bar commun : 42 cm 
  • Congre : 60cm
  • Dorade Grise : 23cm
  • Lieu noir : 35cm
  • Maire : 45cm
  • Maquereaux : 20cm
  • Sardine : 11cm
  • Saumon : 50cm
  • Thon rouge : 30kg ou 115cm
  • Truite de mer : 35cm

A ces tailles s’ajoutent quelques règles précises pour aider les gens à respecter les captures. Certains poissons devront ainsi être marqués par un coup de ciseaux sur la nageoire caudale.  Pour les chanceux possédant un vivier à bord, vous pourrez choisir en fin de partie de pêche les poissons que vous conserverez ou pas.

La pratique avec des engins est très règlementée. Vous devrez respecter avec attention les règles afin de ne pas risquer l’amende qui peut se révéler être particulièrement salée pour des écarts importants. 

  • Les lignes gréées ne doivent pas posséder plus de 12 hameçons
  • Les palangres doivent posséder maximum 30 hameçons
  • 2 casiers maximum par personne
  • 1 carrelet par bateau et 3 balances par personne

Comme vous l’aurez compris, il n’y a pas de permis à passer ou de carte pour la pratique des pêches en mer à acquérir. Mais cela ne dédouane pas les pêcheurs de connaitre les différents interdits, maille, taille, quantité de prises et autres. C’est l’occasion de s’intéresser de près à la vie des espèces marines tout en étant pas un simple consommateur de de loisir aquatique, mais un marin en devenir.


Vous pourriez également aimer :