1

Quel appât pour le surfcasting ?

appât pour surfcasting

Le surfcasting est une pêche qui se pratique depuis le bord grâce à des appâts de toutes sortes. Cette pêche ne consiste pas vraiment à traquer le poisson, mais à plutôt l’attirer à nous en lui présentant une nourriture dont il raffolera. 

Pour être le plus performant possible dans cette technique de surfcasting il vous faudra choisir votre matériel avec soin, canne, moulinet, mais aussi hameçon et autre accessoire de montages ainsi qu’une bonne bobine de fil nylon ou tresse selon votre préférence. 

Une fois équipé avec le matériel adéquat, il est primordial de vous former sur les types d’appâts qui existent en France pour pêcher les poissons avec efficacité. Il vous faudra connaitre l’habitat de chaque espèce et les particularités de chaque saison. Les données scientifiques que nous avons récoltées depuis ces dernières années et l’expérience des anciens nous rapporte effectivement des différences notables entre les appâts, mais aussi le montage, le corps de ligne, les hameçons, etc. 

Par exemple, en fin de saison les poissons n’ont qu’un seul objectif : s’engraisser pour passer l’hiver dans les meilleures conditions. Dès les premiers beaux jours, ils sortent de cette période et chercheront à se nourrir, mais pas avec n’importe quoi. Ces éléments sont tous à prendre en compte lorsque vous vous rendrez au bord de l’eau pratiquer le surf casting

La première règle à toujours avoir en tête quand vous êtes sur le sable, ne proposer que des appâts frais et en quantité

Les vers marins, la valeur sure pour le surfcasting

Ces vers font pour la plupart partie du régime alimentaire de nombreuses espèces de poissons. Ils sont alors un incontournable que vous devez constamment avoir avec vous pour une session de surfcasting

Il se trouve que leur récolte est aussi une partie qui peut se révéler très plaisante, dans le cas où vous souhaitez les trouver vous-même. Il vous suffira de vous balader sur la plage, équipée d’une fourche ou bien d’une pompe à ver en fonction du coefficient

Parmi les milliers d’espèces de vers, nous vous recommanderons ceux que vous pourrez trouver la plupart du temps sur nos plages en France

L’arénicole 

ver arénicole

Voici le premier ver de notre liste, d’une taille variable de 6 à 15cm vous pourrez le retrouver dans son habitat assez commun, se composant de fonds sableux et vaseux. 

Surement l’un des vers les plus utilisés pour la pêche en mer, vous en retrouverez en masse sur les côtes bretonnes. 

Vous pourrez utiliser ce ver pour cibler principalement le bar, les sparidés, les poissons de roche, le lieu et les poissons plats

Sa conservation pourra se faire de plusieurs manières selon votre besoin de l’utiliser rapidement ou non. Le papier journal après l’avoir rincé correctement dans l’eau de mer est l’une des solutions la plus simple et efficace pour une utilisation rapide, le frigo et le bac à légumes seront un endroit idéal. 

Pour une conservation plus longue, un seau rempli de sables avec une pellicule d’eau de mer vous permettra de le conserver dans les bonnes conditions. 

Le ver à tube

vers à tube

Ce ver mesure de 10 à 20cm, il sera capable d’attirer toutes les espèces de poissons ce qui en fait un excellent appât pour toutes les situations. 

Il se trouvera facilement sur tout le littoral atlantique, dans le sable, les sédiments vaseux, boueux et avec une forte densité de coquillages

Sa conservation se fera simplement dans un récipient rempli d’eau de mer et mit au frigo bac à légumes. 

La Gravette

ver marin gravette

Ce ver errant est parfait pour cibler les bars, sparidés, poissons de roche, lieu et poissons plats, comme l’arénicole

Son point fort est son action de nage qui le rend particulièrement attractif, les effluves qu’il émet sont également très intéressants. 

Vous pourrez le retrouver dans le sable et la vase en bas d’estran ainsi que dans l’eau peu profonde sur les fonds vaseux et sableux. Vous aurez plus de chance de le trouver à la limite de basse mer

Sa conservation se fera dans de l’eau de mer à basse température, dès que vous notez une coloration de l’eau, il vous faudra la changer. 

Le Bibi 

vers bibi

Le dernier ver de notre sélection est le Bibi, bien entendu la liste n’est pas exhaustive et il existe bien d’autres vers très performants pour la pêche en surfcasting

D’une longueur de 5 à 15cm, vous pourrez cibler les sparidés, les bars, etc. Son habitat est meuble, il aime le sable, les vases et les petits graviers. 

Sa conservation se fera à l’aide d’un récipient abritant du sable fin que vous recouvrirez d’eau de mer, mit par la suite au réfrigérateur. 

Les coquillages 

Les coquillages ou mollusques sont des appâts dont les poissons raffolent.  Voici quelques exemples que vous pouvez retrouver sur nos côtes

La coque 

coque coquillage

La plus connue est surement la coque, pouvant atteindre les 5cm, les sparidés, poissons de roches et poissons plats se jetteront dessus. 

Elle se trouve sur l’estran aux heures de mi-marée, il vous suffira de regarder dans les spots de sable, de vase et de gravier. 

La conservation est différente des vers, cette fois vous pourrez les mettre dans le bas du réfrigérateur enveloppé dans du tissu ou une algue humide. Ainsi elle pourra facilement se garder 2 à 3 jours si vous vous en servez comme appât, si vous souhaitez la consommer 1 journée maximum est conseillé. 

Le couteau 

couteau coquillage

Le couteau avec sa forme allongé reconnaissable parmi 1000 est une excellente solution pour cibler les espèces de bars, de sparidés et de poissons roche. 

Il se trouvera facilement à mi-marée dans les baies de sables et sur l’estran. Vivant en colonie, il vous sera aisé d'en récupérer en quantité. 

La technique consiste à trouver le trou et d’y déposer un peu de sel à l’entrée, ensuite il sortira de lui-même.

Autres appâts efficaces

Il est bon de rappeler qu’il existe des quotas à respecter dans certaines régions, que ce soit pour les crustacés, les vers etc… Chaque coup de fourche dans le sol est capable de détruire tout un éco système qui mettra des années à se reconstruire, on réfléchit bien chaque coup et on fait le strict minimum. 

Rappelez-vous qu’il s’agit également de nourriture pour les oiseaux marins, en abuser pourrait mettre en danger certaines espèces

En ce qui concerne les autres appâts très efficaces, vous pourrez vous pencher sur les différents crabes ; avec par exemple le crabe vert, le crabe noir et l’étrille. Il se trouve facilement sous les roches lors des grands coefs de marée. Récolte à la main pour les plus téméraires ou à l’épuisette pour les plus prudents. 

Les crevettes sont également un très bon choix, on pense à la machotte et à la crevette rose, il vous faudra par contre la pêcher au casier si vous souhaitez vous débrouiller seul. 

Vous pourriez également aimer lire :