Comment animer un leurre souple ?

La pêche aux leurres souples peut paraitre à première vue une chose simple et relativement basique. Une fois armés, nous pourrions rapidement croire qu’il suffit de lancer et de ramener. Mais pour attraper du poisson, il faut savoir ajuster l’animation de façon idéale pour déclencher les attaques.

Que ce soit pour la traque du brochet, celle du sandre et de toutes les autres espèces de carnassiers, il y aura de subtilités. En effet, vous ne reproduirez pas les mêmes mouvements que vous pêchiez en surface, à la descente ou encore en eaux profondes depuis un bateau. La collection de leurres souples que nous vous proposons est extrêmement riche et variée, d'où la nécessité de  distinguer les différentes façons de pêcher :

  • Les pratiques top water, qui s’utilise régulièrement avec un hameçon texan
  • Les pratiques linéaires, pour une pratique polyvalente pour tous les pêcheurs
  • Les techniques verticales ou jigging pendant la saison froide

Le type de leurres proposés au poisson entrainera des animations différentes. En fonction de la forme, vous opterez en effet pour tel ou tel montage pour toujours gagner en efficacité.

Il ne faudra enfin pas oublier les autres aspects extérieurs. Ainsi la couleur de l’eau ou sa température doivent vous faire évoluer dans vos présentations. Les vibrations seront également plus ou moins bien acceptées, cela dépendra de la pression de vos secteurs.

Une fois que vous aurez bien pris en main ces conseils et les réglages, il vous faudra faire le bon choix dans votre ligne et votre canne pour être le plus à même de prendre rapidement du plaisir et des touches.

Les animations pour les pratiques en Top Water

C’est peut-être la pratique la moins courante des 3 que nous allons vous expliquer. Mais, elle se révèle être une arme redoutable quand il est question d’aborder les secteurs encombrés et riches en végétation.

Suivant le modèle de leurres que vous utilisez, vous pourrez animer de façon linéaire, comme avec un shad. Cela produira un effet buzzing à la surface, que l’on aime utiliser lors de temps couvert, où l’activité est importante.

Vous pourrez utiliser également, avec les leurres flottants, le stop-and-go. Cela consiste à ramener votre leurre de manière linéaire et de faire des pauses. Les microvibrations alors émises peuvent facilement déclencher l’attaque du poisson. N’hésitez pas à faire tressaillir votre leurre avec votre matériel dans ces moments.

Autre possibilité, à la façon d’un stickbait, vous pourrez animer un soft jerkminnow ou un worm avec de petits coups de scions. Cela aura tendance à faire nager le leurre en Wolking the dog, action que l’on sait ultra efficace sur bon nombre de carnassiers. Là aussi, ne pas hésiter à faire de pauses plus ou moins longues et à utiliser de préférence avec un hameçon texan.

Enfin, certains leurres souples sont totalement destinés à cette utilisation et pourront vous proposer des nages variées et souvent novatrices. L’animation sera alors, pour la plupart du temps, déjà conçu dans la nage même. Vous n’aurez alors besoin que de lancer et de ramener de manière linéaire.

La pêche en linéaire

C’est certainement la technique la plus employée, car elle ne demande pas de connaissances particulières. Il vous suffira dans un premier temps de savoir lancer et de ramener. L’objectif est de faire évoluer votre leurre dans l’eau, sans accrocher. Au fur et à mesure de vos usages, vous finirez par choisir la profondeur de nage à laquelle le faire évoluer.

Maintenant que vous avez saisi le concept, il va falloir choisir un leurre et le faire nager. Et comme vous pouvez vous y attendre, les animations diffèrent grandement en fonction de la forme, de vos choix et parfois de sa taille.

Les shads ou swimbait seront les plus populaires. Leur queue en opposition facilitera grandement votre apprentissage. En effet, elle se mettra en action toute seule, par la simple récupération de la ligne. Vous comprendrez alors qu’une récupération simple, à vitesse constante, peut se révéler être une vraie arme. Vous pourrez bien entendu varier les vitesses, réaliser des accélérations franches ou alors au contraire faire des pauses pour le laisser descendre vers le fond.

Les Grub ont également la même tendance, même s’ils vibrent à des fréquences différentes. Vous pourrez cibler sans aucun problème les perches comme les brochets, mais aussi réaliser des pêches intéressantes en mer.

Vous pourrez également vous tourner vers les softs Jerkminnow ou finess. Ces modèles produisent quant à eux des oscillations minimes. Les petits mouvements de la queue peuvent être une solution dans des eaux difficiles. Il ne faudra alors pas hésiter à les jerker, les twitcher pour les faire virevolter comme un poissonnet qui prendrait la fuite.

Les animations sur le fond

C’est la dernière partie de l’eau que nous n’avons pas encore explorée. Les eaux profondes regorgent de secrets pour bien animer vos leurres souples. La phase de descente ou encore la couleur proposée ne manqueront pas d’être des éléments réellement importants dans votre prise de décision.

Généralement, ces techniques se pratiquent depuis un bateau ou un autre type d’embarcation. Cela permet de se munir d’un sondeur et de pouvoir prospecter correctement la zone ciblée ou déjà connue.

Vous pourrez alors vous tourner vers la pratique de la verticale. Cela consiste à placer le leurre sur le fond, le faire décoller et le laisser opérer presque tout seul grâce à l’immobilité de votre canne et l’action naturelle de la dérive. Vous viendrez à plusieurs reprises faire taper votre montage sur le fond, et vous vous repositionnerez.

Les premières heures sont un peu difficiles, mais les touches violentes du sandre vous feront vite prendre goût à ces mouvements minimalistes. Préférez la saison froide pour ces animations, les poissons recherchant l’eau plus chaude du fond dans ces moments-là, mais également une ligne fine et les conseils d’un habitué pour rapidement trouver les zones les plus productives.

Avec ces quelques informations, les pêcheurs, que vous êtes, pourront parfaire leur technique et rapidement repousser la marque de taille de leurs poissons records, aussi bien en mer qu’en eau douce.

Nos autres articles concernant les leurres souples :