Comment remplir son moulinet casting ?

homme avec une canne à pêche
L’étape de remplissage d’un moulinet casting est très importante. Elle vous permettra, si elle est bien faite, de ranger votre ligne de la manière la plus optimale pour la réussite de vos lancers. Cela vous vous évitera bien des déboires une fois au bord de l’eau dont les très réputées perruques.

Pour bien faire, il sera tout d’abord nécessaire de vous équiper. Vous devrez choisir votre fil, nylon ou tresse, et opter pour un diamètre en adéquation avec votre technique et votre modèle. Suivant votre choix, vous aurez alors besoin d’un récipient rempli d’eau, mais aussi de backing, d’une canne à pêche et pourquoi pas un peu d’aide.

Il vous faudra alors suivre étape par étape la mise en place des différents éléments. Il faudra surveiller certains aspects importants, dont la résistance au nœud de raccord qui a une grande importance le jour où vous ferrerez un gros brochet.

Il faudra être patient. Essayez autant que possible de faire une rotation assez régulière de votre manivelle pour ne pas créer de mou dans l’enroulement. Sinon cela pourrait engendrer des problèmes lors de la mise en action du frein. Le ratio ou vitesse de récupération rapide mettra forcément moins de temps.

Une fois le premier fait, vous aurez compris le système pour tous les autres moulinets casting de notre collection. Que vous soyez pêcheurs en mer, de truite ou encore en surfcasting, vous serez sûrs de votre montage et serein au bord de l’eau.

Les préparatifs

Tout d’abord, pour pouvoir réaliser cette opération, il est essentiel d’avoir à la fois le moulinet en question, mais également la ligne que vous souhaitez installer. Il vous faudra alors déjà à ce stade réalisé un choix important.

Vous devrez opter soit pour de la tresse, soit pour du nylon, soit pour du fluorocarbone. Vous choisirez le premier pour sa résistance et sa retransmission d’information dans la main. Le second sera parfait pour amortir les vibrations alors que le fluorocarbone offrira l’invisibilité et lui aussi une sensibilité accrue. Le diamètre dépendra directement de votre sélection et de l’adéquation avec la capacité de la bobine.

Une fois décidé sur cet aspect, il faudra préparer quelques éléments pour faciliter le remplissage. Il vous faudra ainsi de l’eau, une canne à pêche, de la colle, un fil de qualité médiocre ou usagé et un récipient.

Il sera nécessaire de disposer d’un espace suffisant pour manipuler votre canne sans prendre de risque de la faire taper dans des objets qui pourraient l’abîmer. N’hésitez pas à vous mettre dehors si vous en avez la possibilité. Ou alors, si vous avez une canne 2 brins, ne montez pas le scion afin de gagner en encombrement. Plus vous serez à l’aise et plus vous pourrez vous concentrer sur votre opération de garnissage.

Vous serez alors fin prêt, enfin presque. Si votre capacité de bobine est plus importante, il faudrait surement en acquérir une seconde ou vous en faire prêter une afin d’ajuster au mieux le niveau. Cela vous aidera grandement lors des phases de lancers une fois en pêche.

Les étapes de mise en place

Nous allons prendre l’exemple d’un choix pour de la tresse. Cette dernière étant la plus couramment utilisée par les pêcheurs de nos jours, cela sera l’occasion d’aider le plus grand nombre, car elle s’utilise avec de nombreuses espèces de poisson.

Il vous faudra dans un premier temps dérouler 3 à 4 m de tresse de votre bobine neuve. Vous la passerez alors petit à petit le long des anneaux de votre canne en passant par celui de tête pour venir jusqu’à votre moulinet. Ce dernier, vous l’aurez préalablement rempli d’un peu de backing

Il aura deux avantages principaux que sont :

  • Éviter de faire glisser votre tresse autour de votre bobine
  • S’assurer que la tresse viendra au maximum de la capacité de votre moulinet.

Il vous faudra alors raccorder ces deux lignes. Nous vous conseillons un nœud de raccord classique, comme pour vos bas de ligne en fluorocarbone. Il sera essentiel de bien tester la résistance du nœud. Il pourra vous sauver de jolis poissons lors de combats endiablés.

Une fois cette étape réalisée, plonger votre bobine de tresse dans votre récipient rempli d’eau. Cela aura pour but de mouiller l’ensemble. Il sera alors plus facile de disposer votre tresse de manière correcte et bien serrée. Ça sera l’assurance de ne pas faire de nombreuses perruques dès les premiers lancers.

De manière régulière, il faudra faire tourner votre manivelle pour remplir petit à petit votre bobine. Suivant les moulinets et leur ratio, l’opération pourra durer plus ou moins de temps. Il faut tenter, autant que possible, de garder un geste régulier pour uniformiser la disposition.

Il sera temps d’arrêter quand vous arriverez à 1/2mm de la lèvre de la bobine. Vous voilà enfin prêt à pêcher avec votre combo.

Quelques astuces pour rendre l’opération simple

Si c’est vote premier moulinet de ce type, nous vous invitons à commencer avec des fils de taille assez importante. Ce dernier sera simple à mettre en place, il conviendra aussi bien à de la recherche de la truite que celle du brochet et il vous permettra de vous perfectionner dans vos premiers lancers.

Autre point, vous devez bien remplir votre bobine jusqu’au bord. En effet, de la quantité de tresses que vous aurez, dépendra directement de votre vitesse de récupération. Moins vous en aurez, moins votre vitesse sera importante. Cela peut entrainer des changements dans les habitudes prises. Le frein sera aussi moins précis dans ces moments-là. Cela peut jouer sur des pertes de poissons pendant le combat. Il est donc essentiel d’être précis sur cet aspect.

Enfin, la rotation de la bobine peut parfois intégrer un peu de mou dans sa récupération. Ce manque de tension peut facilement pousser des lancers à se transformer en perruque. Pour les éviter, n’hésitez pas à lancer de temps en temps loin, un leurre qui tire beaucoup, afin de resserrer une bonne partie et éviter les ennuis sur les prochains lancers.

Nos autres articles sur les moulinets casting :