Comment choisir une canne à pêche truite ?

La pêche de la truite peut se pratiquer de différentes manières. Elle nécessitera pour cela, du fil, un moulinet et une canne à pêche. Suivant les techniques employées, vos cannes devront présenter des caractéristiques bien précises. Cela sera la garantie d’une bonne maitrise de la technique de pêche et une plus grande efficacité, notre collection de canne à pêche pour la truite est importante afin que vous trouviez votre bonheur à coup sûr.

Un pêcheur pratiquant l’ultra léger aura besoin d’adapter la taille en fonction de la rivière dans laquelle il pratiquera. Il devra également opter pour une action en adéquation avec les leurres de pêche qui seront utilisés. Le fameux dilemme canne casting ou canne spinning est valable ici aussi. Le choix de votre canne à pêche et de votre moulinet dépendra de vos préférences techniques.

Ce poisson peut également se pêcher à la mouche. Cette technique si particulière demandera d’adapter ses choix à votre ligne, ou plutôt de votre soie. La longueur de la canne sera là aussi très importante pour s’adapter au milieu dans lequel vous pratiquez. Quelques conseils au bord de l’eau devraient vous permettre de rapidement cibler l’essentiel.

Vous pourrez également opter pour un blank carbone plus long et plus conique pour la recherche avec un appât naturel. La pêche au toc ou encore celle au cadre permet des approches différentes avec une gamme finalement assez large. Des modèles télé réglable seront parfaitement pour les pratiquants dans des conditions très variées, grâce à des éléments qui se règlent en longueur.

Dans tous les cas, il sera nécessaire de bien faire attention à la plage de puissance exprimée en grammes. Cela vous assure d’avoir un matériel parfaitement adapté et de pouvoir réaliser des lancers sans prendre de risque sur l’intégrité de votre achat.

Pour pêcher aux leurres

Une canne pour traquer la truite aux leurres pourra se présenter sous des caractéristiques techniques bien différentes. En effet, suivant le secteur où vous pratiquez votre passion, ou encore le leurre utilisé, vous devrez opter pour des choix différents.

Le profil de la rivière sera surement le premier point en prendre compte. En fonction de sa largeur, vous opterez pour une canne plus ou moins longue. L’objectif étant de pouvoir couvrir l’intégralité du cours d’eau par un simple lancer, sans pour autant être trop ennuyé avec la végétation le bordant.

La puissance des courants pourra aussi vous aider à opter pour la plage d’utilisation. En effet, pour pêcher correctement il faudra forcément pêcher plus lourd dans les forts courants. À l’inverse, les pêches d’été aux insectes ou encore aux petits leurres demanderont des cannes fines capables de manœuvrer des poids très légers.

Le pêcheur devra également opter pour l’action. En effet, elle devra être différente si l’on pratique le lancer ramené de cuillers tournantes ou l’utilisation de jerkminnow de différentes tailles. Les premières vous pourront à choisir une action regular pour bien amortir les vibrations, quand la seconde imposera une pointe plus sèche pour bien réaliser les petits coups de scion.

N’hésitez pas à glaner quelques discussions une fois au bord de l’eau. Les pratiquants passionnés iront toujours de leur expérience personnelle pour vous distiller quelques conseils qui sont souvent les plus adaptés aux situations bien différentes que l’on peut rencontrer au bord de l’eau.

La pratique de la mouche

C’est clairement la deuxième technique la plus populaire après celle utilisée pour la pêche aux leurres. Elle demande une petite maitrise technique pour bien faire son choix, afin qu’il soit adéquat avec votre usage.

La pêche de la truite se pratiquant dans des endroits divers (cours d’eau, lac, réservoir…) Vous aurez de nombreux composants techniques à prendre en compte. C’est d’ailleurs pour cette raison que la gamme est régulièrement assez large et variée.

La longueur de la canne aura une fois de plus une importance capitale. Elle vous permettra d’allonger si nécessaire ou alors de pouvoir vous faufiler facilement dans des spots exigus. Vous comprendrez vite qu’il est difficile de faire un choix unique et polyvalent. Vos déplacements et recherches de nouveaux spots vous pousseront à posséder plusieurs modèles.

La puissance de la canne qui est indiquée en capacité de réception de soie. Cette dernière est la ligne qui vous permettra de faire voler votre mouche au-dessus de l’eau. Vous aurez ainsi des chiffres s’étalant de 2 à 12. Pour la traque des salmonidés comme la truite, vous devriez vous retrouver avec des soies allant de 2 à 6.

Il vous restera les éléments que l’on regarde pour toutes les autres techniques. La qualité du carbone, le porte-moulinet ou encore les anneaux devront être connus pour vous assurer que cela corresponde à votre recherche. Les lancers sont tellement importants que négliger tous ces aspects vous poussera à des expériences en demi-teinte. N’hésitez pas à vous investir.

La pêche avec un appât vivant

C’est la technique de pêche qui peut convenir à de nombreux pratiquants. Cette dernière est assez facile à utiliser quand on a compris le principe de la dérive. Il va falloir suivre les veines d’eau et comprendre comment les truites se positionnent.

Généralement il faudra opter pour une canne qui dépassera les 3m. Cela permettra de facilement, par un petit passage sous la canne, de repositionner l’intégralité de votre monture et d’être de nouveau pêchant sur une grande partie de la large du cours d’eau pratiqué.

La sonorité du blank aura aussi son importance. Vous pratiquerez en effet, une technique assez fine, avec du fil fin, quelques grammes de plombée et il faudra faire cohabiter cette finesse avec le poids et la longueur de votre ensemble. Le choisir le plus léger et le plus équilibré possible vous offrira plus de faciliter à conduire votre hameçon et en sentir les moindres tressaillements.

Vous l’aurez compris, un poisson comme la truite peut être recherché, traqué de différentes manières. À chaque technique sa canne, et vous trouverez bien entendu des subtilités encore plus importantes au sein de chaque première sélection.

Il est important de retenir que vous recherchez avant tout le plaisir de trouver le salmonidé, et de le faire mordre. Cette quête incessante de compréhension de ce milieu aquatique et son immersion est surement la plus belle des prises que vous pourrez réaliser un jour, celle de ne faire qu’un avec ce qui vous entoure.

Nos autres articles concernant la pêche de la truite :